Mots clés

Bonjour mes spartiates,

Depuis 10 ans que je coache, j'entends souvent :
"Côté homme, côté musculation je ne suis pas à l'aise"

✅Pourquoi ? Cela vous arrive aussi? L'avez-vous vous vécu et surmonté ?

Si je devais faire ma propre analyse je dirais :
- Peur de la nouveauté
- Peur du regard des hommes
- Peur, de se dire que je n'ai pas ma place ici
- Peur de devenir trop musclé

Voilà les raisons que j'entends le plus souvent
Traitons les cas par cas

✅Peur de la nouveauté

Pour devenir ce que tu n'as jamais été, fait ce que tu n'as jamais fait.
Croyez moi la meilleure façon de faire le corps dont vous rêvez ça sera avec des charges.

✅Peur du regard des hommes

Nous les hommes, nous sommes contents de voir une petite guerrière s'entraîner comme nous, voir mieux. 
Ouvrez votre esprit et n'hésitez pas à demander de l’aide, des conseils.
N'hésitez pas à demander à tourner sur la machine. (Rien de sexuel hein).

Les hommes seront ravis de faire les coqs.
Pour le reste restez focus sur votre training, personne ne vous embêtera.

✅Peur de ne pas être à la bonne place

Ah ya un livre céleste qui dit et décrète que les femmes doivent faire uniquement du cardio et de la zumba?
N'avez-vous pas envie de montrer, de prouver qu'une femme à tout autant sa place côté musculation qu'un homme.

✅ Peur de ressembler à un homme

Bon benh là ne vous inquiétez pas
Même nous on y arrive avec du mal déjà.

 POUR CONCLURE:

Vous avez le droit de douter et d'avoir peur.
Mais rien ne vous oblige à écouter ces peurs.

Cesses de simplement exister, vis !
C'est dans cette optique que j'accompagne tous mes élèves PAIN FOR CHANGE.

Je ne change pas que votre physique en quelques semaines, je transforme votre mental.
Votre ancien vous, médiocre...je le tue.
Pour vous amener à la meilleure version de vous même.
Voila j'espère que j'en aurais motivé(e)s plusieurs à croire en eux, enfin !

Pour ceux qui veulent se lancer dans la métamorphose, je vous attends.
La main est tendue.

Charles
Pain For Change

Commentaires (0)

Laisser un commentaire


Les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés